Jacques Copeau, par Léopold Levaux

Modèle : S 761 COPEAU
Disponibilité : En Stock
12,83€
H.T : 11,67€
Qté : + -
  Dernier produit en stock !

Jacques Copeau, par Léopold Levaux

A Henri Ghéon

Biographie de Jacques Copeau
Naît le 4 février 1879, à Paris, au faubourd Saint-Denis. Humanités au lycée Condorcet. Mariage à 23 ans avec une Danoise. Séjour au Danemarck. Premiers articles à l'Ermitage.

1904 : Retour en France. Installation à Raucourt et direction d'une petite fabrique de feronnerie, héritage paternel. Mauvaises affaires ; liquidations, rentrée à Paris. S'emploie - durant 4 ans - chez Georges Petit, marchand de tableaux.

1908 : Fondation avec Gide, Schlumberger, Henri Ghéon, etc., de la Nouvelle Revue Française. Direction jusqu'en 1913, de la N. R. F. Publications de notes, de critiques et d'essais sur le théâtre et le roman. Entré à la Grande Revue en qualité de critique dramatique. Collaborations diverses : à Antée, au Gaulois, au Figaro illustré, etc.

1910 : Adaptation en cinq actes des Frères Karamazov pour le Théâtre des Arts (direction Jacques Rouché). Abandon de la galerie Petit et installation au Limon, hameau de la Ferté-sous-Jouarre. Première série de lectures dramatiques. Traducttion de "A Woman Killed with Kindness" de Thomas Heywood. Séjour laborieux de trois ans à Limon, jusqu'à la fondation du Vieux Colombier, en 1913.

De 1913 à 1914 : Au Vieux Colombier, mise en scène de treize spectacles, neuf rôles joués.

1914-1915 : Mobilisé à Paris dans les services auxiliaires. Visite, en septembre 1915, à Florence, Gordon Graig. En novembre, avec Suzanne Bing, premier essai d'une Ecole d'art dramatique : jeunes professionnels, amateurs et enfants.

1916 : Séjour à Genève. Traduction, avec Suzanne Bing, de Conte d'hiver de Shakespaere.

Fin 1916 : Tournées de 25 conférences et lectures à New-York et dans les universités américaines.

Octobre 1917 : Départ avec sa troupe regroupée, pour New-York. Installation au "Garrick-Théâtre", 35e rue, de 1917 à 1918, avec Dullin  Jouvet, Valentine Tessier, Suzanne Bing, Romain Bouquet, etc. Trente spectacles différents montés en deux saisons. Représentations à Washinghton et Philadelphie. Tournée de conférences, en fin de séjour, dans l'Ouest.

1918-1919 : Deuxième saison au "Garrick-Theatre".

1919-1920 : Reconstitution du Vieux-Colombier à Paris. Nouveau dispositif scénique.

1920 : Publication des Amis du Vieux-Colombier ; en 1921, de l'Ecole du Vieux-Colombier.

1921 : Deuxième tentative de fondation d'une école, avec Suzanne Bing.

De 1920 à 1924 : Conférences et lectures à Paris, en province, en Belgique, en Suisse, en Hollande, en Allemagne, en Angleterre.

Le 22 octobre 1923 : Célébration du Xe anniversaire de la fondation du Vieux-Colombier.

Le 18 décembre 1923 : Première représentation de la Maison natale, pièce en 3 actes de Jacques Copeau.

En 1924 : Publication, à la N. R. F., d'un recueil d'essais : Critiques d'un autre temps.

En automne 1924 : Clôture du Vieux-Colombier à Paris et retraite à Pernand-Vergelesses, en Bourgogne, avec les élèves qui formeront le groupe des "Copiaus", puis la première "Compagnie des Quinze".

De 1924 à 1932 : Ecrit l'Illusion; séjourne à New-York ; joue, parle et lit en France, en Belgique, en Hollande, en Angleterre, en Suisse, en Italie. Publie une édition complète des Oeuvres de Molière ; écrit une préface au Paradoxe sur le Comédien de Diderot.

En octobre 1932 : Est nommé professeur d'art dramatique au COnservatoire Royal de Bruxelles ; démissionne en septembre 1933.

Editions Rex - 1933

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !
Mauvais           Bon