Bournazel, par Jean d'Esme

Modèle : 2755 BOURNAZEL
Disponibilité : En Stock
7,52€
H.T : 6,83€
Qté : + -
  Dernier produit en stock !

Bournazel, par Jean d'Esme

Issu d'une vieille famille corrézienne, fils et petit-fils de militaires, Henry de Bournazel ne vécut que pour servir. Il passa, sur la terre, comme l'un de ces êtres tout donnés à une vocation et entra dans l'armée ainsi que d'autres entrent en religion.
C'est au Maroc, offert à notre effort par Lyautey et menacé par la dissidence d'Abd el Krim que le jeune officier de cavalerie se fit connaître, puis s'illustra pendant la campagne du Riff.
Jean d'Esme peint, en des pages étincelantes, l'ascendant de ce remarquable chef sur les troupes indigènes au cours d'une guerre faite de surprises, d'embuscades, de coups de mains hardis et de situations changeant d'heure en heure.
Bournazel fut jusqu'à son dernier jour l'homme des goums : prodigieux entraîneur, pacificateur humain, parfaitement compréhensif du milieu indigène.
Magnifiquement évoqué, le double rôle de Bournazel dans la pacification comme dans la guerre est  non seulement une haute leçon de courage mais il fait encore mesurer la grandeur et la pérénnité de notre oeuvre coloniale.

Jean d'Esme, issu d'une très ancienne famille d'origine provençale, installée ne Lorraine au XVIIe siècle, puis à l'Ile Bourbon au XVIIIe, Jean d'Esme est né à Shanghaï vers la fin du XIXe siècle.
En 1914, il est reçu n°2 au concours de l'Ecole Coloniale. Mais la guerre éclate. Engagé volontaire, il est blessé, réformé, avec la Croix de Guerre et la Légion d'Honneur.
Renonçant à la carrière coloniale, Jean d'Esme se lance dans le journalisme et commence, en 1921, sa carrière d'écrivain en publiant son premier roman Thi-Bâ, fille d'Annam. Coureur de bled passionné, il parcourt l'Afrique, l'Asie, l'Océanie, publiant d'importantes enquêtes dans tous les grands quotidiens.
Vingt-sept romans, recueils de nouvelles, récits de voyage et de chasses aux grands fauves, le mettent au premier rangs des écrivains d'action et font dire à Robert de Flers : "Voici notre Kipling français."
Président de l'Association Nationale des Ecrivains de la Mer et de l'Outre Mer, membre de l'Académie des Sciences Coloniales, Jean d'Esme est incontestablement l'un des écrivains marquants de notre littérature exotique. Toute son oeuvre exalte l'action et l'énergie françaises en même temps qu'elle chante les rudes splendeurs des terres africaines, asiatiques ou océaniennes.

Flammarion - 1952

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !
Mauvais           Bon